Des fiches pour adapter Rush Hour à l’orthophonie.

 

Le jeu Rush Hour est un jeu de logique bien connu qui possède une règle simple : faire sortir la voiture rouge de l’embouteillage ! Pour y parvenir, il faut résoudre les 40 défis répartis en quatre niveaux de difficulté.

Ce jeu possède des atouts certains pour les orthophonistes parce qu’il s’adapte à de nombreux objectifs thérapeutiques. Au départ je me l’étais procuré pour un patient adulte qui suivait une rééducation orthophonique après un AVC. Malgré un ralentissement cognitif assez marqué, il appréciait beaucoup ce type d’activité qui met au défi les capacités de planification, d’attention soutenue et de persévérance !

J’ai pu observer que ce jeu est très souvent choisi au cabinet par les enfants, même les plus jeunes. Bien que je continue à l’utiliser classiquement avec les patients adultes, j’ai adapté ce jeu à d’autres objectifs thérapeutiques destinés aux enfants présentant des difficultés de communication et de langage oral.

 

Manipulation, compétences socles à la communication et jeu symbolique

 

Mes plus jeunes patients apprécient le matériel pour lui-même sans chercher à appliquer les règles du jeu. Ils aiment prendre, manipuler et observer les petites voitures et les camions. D’ailleurs ils peuvent avoir des difficultés à les prendre dans la boîte, occasionnant parfois de la frustration, et ils pourront avoir besoin de demander de l’aide à l’adulte. Le tour de rôle peut être travaillé : l’orthophoniste puis l’enfant pourront choisir en alternance un véhicule à poser sur le plateau. Les enfants observent les véhicules, les font avancer, imitent le bruit du moteur, sont parfois étonnés et déçus par l’absence de vraies roues. Ils rangent les voitures sur le plateau, ou nomment parfois les couleurs. Certains pourront inventer des scénarios : les faire avancer, faire des courses de voitures, créer des accidents puis réparer les véhicules, etc.

L’orthophoniste peut accompagner l’enfant en verbalisant toutes ses actions tout en pointant des images sur un support visuel. Un premier tableau de langage assisté pourra correspondre à ce type d’utilisation :

 

 

 

Observation, application de consignes et syntaxe

 

Un autre patient d’âge scolaire et TSA apprécie de jouer en regardant la solution au dos de la carte. Il observe le modèle, puis il place chaque véhicule au bon endroit. Dans un deuxième temps, il traduit chaque consigne présentée visuellement en action (exemple :  je bouge en bas la voiture rouge de 2 cases). Comme il ne verbalise pas encore spontanément ses actions, et qu’il y a encore des erreurs de syntaxe, j’ai eu l’idée de lui faire des tableaux de langage assistés, où je modélise les phrases pour qu’ensuite l’enfant s’en saisisse pour l’aider à améliorer l’accès au lexique et la qualité de l’expression syntaxique.

Voici deux TLA que j’ai créés afin de répondre à ces objectifs, en deux temps :

 

Bonnes séances ! Je serais ravie d’avoir vos retours.

 

Liens intéressants au sujet des outils de Communication alternative et/ou augmentative (CAA) pour apprendre à construire des TLA ici et là.

1 commentaire sur “Des fiches pour adapter Rush Hour à l’orthophonie.

  1. Suzon Dreux

    Super idée! Je vais tester mais ça me donne déjà envie de l’utiliser. Ca fait longtemps que je l’ai utilisé en plus.

Répondre à Suzon Dreux Annuler la réponse.