Outils pour développer la conversation

 

Participer à des conversations peut être très difficile pour nos patients. Mais heureusement cela s’apprend ! Quelques prérequis que devrait posséder le patient pour être plus à l’aise avant avant d’envisager cet objectif :

  • savoir attendre son tour ;
  • être capable de réaliser des demandes variées : objets et activités préférés, demande d’aide…
  • faire des commentaires spontanés ;
  • répondre à quelques questions verbales ouvertes (exemple de support créé par une maman d’enfant autiste ici) et à des questions fermées ;
  • savoir faire un choix entre deux ou plusieurs propositions ;
  • pouvoir répondre « Je ne sais pas. » et « Je n’ai pas compris. Peux-tu réexpliquer ? » ;
  • discuter de choses présentes dans l’environnement immédiat avant de parler de choses absentes : ce qu’on vient juste de faire, ce qui est prévu ;
  • dans l’ensemble, plus la maîtrise linguistique est élevée, meilleures seront les habiletés conversationnelles.
    A ce sujet, vous pouvez accéder à une mine d’or pour travailler le langage avec les patients autistes.

D’une manière générale, je vous renvoie à l’approche ABA VB et à cet ouvrage de Catherine Maurice qui peuvent fournir des pistes de progression dans ce domaine.

 

Vous pensez que la personne que vous accompagnez est prête à apprendre à participer à une conversation ? Alors, voici quelques idées dont vous pourrez vous inspirer.

 

Pour commencer… le « Quiz des couleurs » par Labortho !

 

 

Vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici un jeu qui vous permettra de travailler les compétences conversationnelles de manière ludique.

 

Avant de jouer. Imprimez autant de tableaux que de joueurs, puis les questions. Découpez ensuite chaque question afin d’obtenir de nombreuses étiquettes. Vous pouvez éventuellement plastifier tous ces éléments.

Jouons ! Après avoir disposé à l’envers les questions sur une table, les joueurs piochent à tour de rôle une question au hasard et la posent à un autre joueur. Si ce dernier répond de manière cohérente, le joueur qui a posé la question place la carte sur son tableau dans la colonne de la couleur associée. Si la réponse n’est pas convenable, il relance l’autre joueur par une reformulation. L’objectif est de développer l’initiative de l’échange, l’écoute et de créer un dialogue. Chaque couleur correspond à certains types de questions.

Victoire… est attribuée au premier joueur qui remplit une colonne complète. Pour aller plus loin, si vous disposez de plus de temps, le but pourra être de remplir tout le tableau avant son ou ses adversaire(s).

 

Après ce jeu Labortho que vous allez adorer (n’est-ce pas ?!), voici d’autres ressources utiles pour amener vos patients à avoir des conversations.

 

Montrer des fiches sociales

 

Je vous conseille l’ouvrage La zone verte, livre de conversation de Joel Shaul, destiné aux personnes autistes. Vous y trouverez des fiches d’exercices variées à photocopier. Ce livre permet au patient de s’entraîner à discuter sur des sujets qui concernent à la fois ses propres centres d’intérêt et ceux de son interlocuteur. Un travail sur la théorie de l’esprit est présent à travers la visualisation concrète des centres d’intérêt de l’autre personne. Dans ce livre, le patient va également prendre conscience des différences entre les intérêts typiques et les intérêts particuliers. Le patient pourra aussi s’entraîner à faire des compliments et des commentaires agréables.

 

Fabriquer un carnet de conversation

 

Créer un livret/carnet/classeur comportant des photos se rapportant à des thèmes qui motivent la personne est une idée qui me plaît beaucoup. J’ai trouvé un tutoriel pour fabriquer un carnet de conversation et le mettre en place : je vous laisse le découvrir en cliquant ici.



 

Favoriser la discussion

 

Une des difficultés des personnes autistes -et même souvent des neurotypiques- est de savoir quoi dire pour engager une conversation. J’ai trouvé des bonnes idées dans cet article « grand public ».

Apprendre à se connaître soi-même est très important pour avoir des conversations intéressantes : voici une petite fiche qui peut aider votre patient à savoir ce qu’il aime plus ou moins dans la vie.

Savoir poser des questions ouvertes est une compétence à apprendre pour participer à une conversation : pour s’y entraîner, je vous propose le jeu de la boîte à chaussures qui est très facile à fabriquer !

Si vous souhaitez discuter de choses amusantes et mieux connaître les autres, imprimez ce jeu de l’oie.

Pour faire les présentations, vous pouvez utiliser une fiche un peu plus austère mais dont on peut s’inspirer et où on peut indiquer son identité, son signe astrologique, ce qu’on apprécie ou non…

 

 

Les ressources présentées dans cet article vous ont-elles plu ? N’hésitez pas à écrire vos commentaires !

Labortho est aussi sur Facebook !

Partagez

4 commentaires sur “Outils pour développer la conversation

  1. Cécile

    Bonjour Raphaëlle. Merci pour toutes ces références, c’est super intéressant et varié. Ton quizz est tout simple mais il fallait y penser et le faire et je pense que c’est un bon support pour travailler avec certains patients. Alors encore merci!

  2. ambaya

    Merci pour ces pistes très intéressantes! comme toujours sur ce blog!

  3. Myriam CLAIRC

    Merci beaucoup pour toutes ces idées pour développer les compétences conversationnelles. J’étais un peu en panne d’idées….cela va me rebooster pour certains suivis!! merci Myriam

  4. Sandrine

    Excellent article ! Très très inspirant. Un grand merci pour ce généreux partage !

Laisser un commentaire